Rechercher
  • Valérie BISOGNO

Françoise Dolto : "Autoportrait d’une psychanalyste"1934 -1988

Née en 1908, Françoise Dolto fut l’une des dernières psychanalystes françaises à apporter

"sa pierre à édifice" de la psychanalyse. Freudienne convaincue, elle a côtoyé Lacan au cours de son parcours professionnel.

Dans son livre publié aux éditions Seuil, elle retrace avec beaucoup d’humilité sa vie avec ses parents, notamment ses difficultés relationnelles avec sa mère, ses frères et sa sœur aînée disparu très jeune. Françoise Marette avait, depuis l'enfance, une intelligence et une vivacité d’esprit qui effrayaient sa mère et son entourage familial. Sa curiosité sur les événements de sa vie environnante impressionnait mais surtout dérangeait beaucoup. Françoise disait d’elle-même : "Je n'ai jamais été comme les autres dans cette famille".

Sa mère, très endeuillée par la perte brutale de sa jeune fille Jacqueline avait pris Françoise pour responsable de sa mort, la faute à son sois disant manque de prières. Cette mère avait dû comprendre qu’elle serait une femme connue et reconnue justement par cet état d’esprit très marginal, curieux et atypique. C’est vers l’age de 8 ans que Françoise avait déjà tracé sa vie d’adulte en voulant devenir "fantasmatiquement"médecin d’éducation. Elle voulait aider l’Autre, comme elle a essayé d’aider sa mère. Elle découvre la psychanalyse alors qu’elle étudie la philosophie au lycée. Cette approche psycho-philosophique fait tout de suite échos en elle car c’est au cours de ses études de médecine qu’elle entame une analyse avec Laforgue, un psychanalyste d’avant guerre (1945).





Elle deviendra tout d’abord infirmière pour faire plaisir à sa mère puis pédiatre et psychanalyste. C’est en stage de pédiatrie qu’elle s’intéresse aux enfants. Elle les recevait et savait dédramatiser des situations conflictuelles et ce, à travers le dessin, le jeu, et surtout grâce à la parole car libératrice. Elle savait trouver les mots pour apaiser les maux. Elle a su aussi déculpabiliser les parents. Un film retrace d’ailleurs cette vie professionnelle : "Françoise Dolto, le désir de vivre" avec Josiane Balasko dans le rôle de Françoise Dolto. Elle deviendra Françoise Dolto en épousant Boris Dolto, lui- même médecin. Ils auront 3 enfants dont le chanteur Carlos, Grégoire et Catherine médecin. Françoise Dolto est à l’initiative de « Maisons Vertes » qui est un lieu complètement informel où parents, enfants, nourrices viennent jouer et parler ensemble. Même s'ils sont accueillis par des psychanalystes, ces lieux ne sont pas pour autant consacrés aux séances analytiques. Comme le dit F. Dolto c’est « un jardin public couvert".


Elle s’éteint en 1988 , laissant de nombreux ouvrages psychanalytiques:

"Lorsque l’enfant paraît", "La cause des enfants", "Tout est langage", "L’image inconsciente du corps".









12 vues